Correspondance postale des frères Lumière : les acteurs !

Salut tout le monde, comme vous pouvez le constater j’ai été un peu plus rapide ce coup ci pour vous venir vous en reparler ! Il faut dire qu’une fois lancé dans cette correspondance, c’est assez prenant, surtout une fois que je vous promets de vous raconter rapidement la suite. Pour commencer, on va lever le voile sur les acteurs présents à l’écran. Vous n’avez toujours pas trouvé ? Allez, un dernier indice. Si je vous dis que la bergère a déjà été présente dans un des films des frères Lumière ? Toujours rien ? Si je vous dis qu’il s’agit d’un des premiers, vous me répondez ?

La réponse est plus simple qu’il n’y paraît. Enfin, si on connaît un peu les frères Lumière et leurs premiers films. Il s’agit en effet d’Andrée Lumière, que l’on peut apercevoir dans l’un des tout premier film des frères Lumière : le repas de bébé, datant de 1895. Bon, effectivement, difficile de reconnaître ce bébé ayant pas mal grandi. Andrée Lumière étant née le 22 juin 1894, elle devait avoir aux alentours de 19 ans lors du tournage. Je n’ai pas trouvé de date précise pour le tournage, je sais simplement qu’il a eu lieu aux alentours de 1913, et avant le début de la 1ère guerre mondiale. Bref, il s’agit tout simplement de la fille d’Auguste Lumière !

edouard

Edouard Lumière, frère de Louis et Auguste Lumière

Il nous reste cependant d’autres acteurs, mais je ne vous en voudrai cependant pas si vous n’arrivez pas à deviner. A commencer par le chien, qui n’est probablement pas ce que l’on peut qualifier comme étant un acteur connu. Ensuite parce que je ne sais pas moi-même qui est cet homme qui accompagne la bergère chez « Pasteur », les lettres sont assez vagues (il me reste encore quelques pages, mais je doute qu’elles en parlent) et je n’arrive pas à comprendre s’il s’agit d’un voisin, d’un proche de Louis ou d’Auguste Lumière, ou d’un parent relativement proche (je pencherais pour un neveu, mais impossible de savoir lequel). En revanche, je peux vous affirmer avec précision qui joue le rôle de Pasteur. Accrochez vous bien, il s’agit de ni plus ni moins que d’Edouard Lumière, le propre frère de Louis et Auguste ! Ce n’est pas le plus connu de la famille, j’ai réussi à trouver quelques informations sur lui, par exemple qu’il fut aviateur dans l’armée, mais ça s’arrête là.

Un petit film hommage familial inachevé

Bref, quand je vous parlais d’un film familial qui renoue avec leurs débuts, on peut effectivement dire qu’ils ont recruté des acteurs proches de chez eux. Par ailleurs, quand on a regardé la bobine, on était assez surpris que le film soit assez court, et on s’est demandé si on avait tout, si une partie de la bobine s’était perdue, s’il nous manquait une hypothétique partie deux, et autres hypothèses. Je n’ai pas encore totalement fini ma lecture mais je peux déjà vous affirmer plusieurs choses :

  • s’il nous manque une partie de la bobine, et c’est peu probable, il s’agit de maquettes inachevées, et on parle ici de scènes de l’ordre de quelques secondes tout au plus
  • le projet a été mis en pause durant la guerre, les frères Lumière ayant fort à faire pour gérer leurs affaires. J’ai fait des recherches supplémentaires à ce sujet (n’hésitez pas à lire ce document pour en apprendre davantage), mais ils font partie de ces rares entreprises à prospérer durant la guerre : les plaques et appareils photographiques sont utilisés par l’aviation, leurs usines chimiques fournissent de quoi fabriquer la poudre, ils sont les inventeurs du Tulle Gras, fabriquent des prothèses, et plus encore. Bref, ça ne chôme pas pendant la guerre !
  • bien qu’il me reste quelques pages à lire, je suis sûr à quasi 100% que le projet a été définitivement abandonné après la guerre.

Pourquoi a t-il été abandonné après la guerre ? Je vous en parlerai davantage demain, mais c’est pas joyeux-joyeux. Je dois encore en discuter avec des amis, mais je pense vous faire une annonce demain par la même occasion. Sachez en tout cas que tout cela me donne pas mal d’idées, et que la lecture de ces lettres a pas mal ravivé ma flamme et éteint ma flemme. Donc rendez-vous demain pour connaître le fin du fin concernant cette bobine et cet hommage à Pasteur perdu des frères Lumière.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s