Retour sur les papiers du brocanteur

MAJ : j’ai rajouté des photos de ces papiers ! J’ai aussi ajouté une catégorie concernant tout ce qui concerne cette bobine de près ou de loin !

Salut tout le monde ! J’ai été pas mal occupé ces derniers jours, entre autre par la lecture des papiers que Martin a récupéré à la brocante. Il me les a filés dimanche, et je dois avouer que j’ai passé un certain temps à les lire. Déjà parce que, il faut bien l’avouer, il y en a un sacré paquet (j’en suis à plus de 25 pages et je dois en être à un peu plus de la moitié), mais aussi parce que y’a pas mal de choses d’écrites là-dessus. Mais là où j’en suis, je peux déjà vous en dire un peu plus.

Alors, ces papiers, qu’est-ce que c’est ? Retenez-votre souffle, c’est assez fou : c’est une correspondance postale entre Louis et Auguste Lumière, à savoir les frères Lumière eux-mêmes ! Pour l’instant, de ce que j’ai pu voir, elle commence aux alentours de 1913, et si tout n’a pas de l’intérêt (vous vous en doutez, il y a beaucoup de discussions sur la famille, le beau temps, l’entreprise Lumière, etc), j’ai pu repérer des choses en rapport avec cette fameuse bobine. Si j’ai bien compris, il s’agissait de recréer un film dans l’esprit de leurs débuts : quelque chose de simple, d’assez court, avec des acteurs de la famille. Oui oui, vous avez bien lu, on retrouve des Lumière à l’écran ! Saurez-vous deviner qui ? Je vous donne un indice : il s’agit de famille assez proche des frères Lumière, inutile d’aller chercher très loin dans la généalogie.

papiers

Concernant le sujet, tout s’est éclairé au bout de quelques pages, puisque l’objectif assumé du film était de réaliser un hommage à Louis Pasteur, un homme de science et de médecine pour qui les frères Lumière ont toujours eu beaucoup de respect et d’admiration. Rappelons tout de même que Pasteur est connu en tant que « bienfaiteur de l’humanité » et que c’est ses travaux qui ont sauvé le plus de vies humaines à ce jour (et oui !). Pasteur étant mort peu ou prou en même temps que l’invention du cinéma, les frères Lumière n’ont jamais pu lui montrer leur invention, et ont donc voulu lui rendre hommage à leur façon. Voilà qui explique ce chien qui mord cette femme : ils rejouent tout simplement l’histoire du berger infecté par la rage que Pasteur guérira !

Il me reste encore pas mal de trucs à lire, là où j’en suis, je lis entre autre choses qu’ils ont été obligés de s’interrompre dans la réalisation de ce film hommage pour une raison simple : la première guerre mondiale. Il me reste encore pas mal à lire et je suis assez impatient d’en connaître. Je suppose que vous aussi, alors je vais essayer de vous tenir au courant rapidement !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s